dimanche 13 mai 2012

La première banque des États-Unis a révélé une perte de 2 milliards de dollars

La plus grande banque des États-Unis (JPMorgan) a précipitamment révélé jeudi soir une «erreur grossière» de trading qui va lui coûter 2, voire 3 milliards de dollars. Source : Le Figaro.

Il semblerait que les banques n'ont rien appris des leçons du passé et qu'elle continuent à jouer en bourse avec l'argent de leurs clients. 
Il y a eu la quasi-faillite du Crédit Lyonnais en 1993 rebaptisé LCL en 2005 pour effacer l'image du scandale. La banque anglaise Barings qui a fait faillite en 1995 à cause de son trader Nick Leeson. La crise des subprimes en 2007 qui a déclenché le krach de l'automne 2008. Le scandale de la Société générale en 2008 dont le trader Jérôme Kerviel a fait perdre à sa banque la somme de 4,82 milliards d'euros. La banque américaine Lehman Brothers qui a fit officiellement faillite le 15 septembre 2008. Quelle sera la prochaine ?

Sur les conseils des analystes financiers et des banques, mon père avait acheté des actions d'Eurotunnel. Le prix de l'action Eurotunnel était à 7,89 € (35 FF) en 1987. En 2003, le prix de l'action était descendu à 0,34 €. Depuis 2003, sa cotation a été suspendue par l'Autorité des marchés financiers. Autant dire que les malheureux qui ont écouté les bons conseils de leurs banques et qui ont acheté des actions d'Eurotunnel ont tout perdu.

Je pense qu'il ne faut pas espérer devenir riche en jouant en bourse, seulement prendre la bourse comme un jeu de hasard (un peu comme le poker ou le loto), où on peut jouer de l'argent pour le plaisir du jeu en acceptant de perdre l'argent qu'on a misé.