jeudi 17 mai 2012

L'euro au plus bas

Aujourd'hui, 1 euro vaut 54,6 PHP (pesos philippins) ou 40 THB (bahts). Bref, ce n'est pas le moment de convertir nos euros pour partir au soleil.

La Grèce doit 350 milliards d'euros, et malheureusement pour ceux qui lui ont prêté cet argent, ils risquent de ne jamais récupérer leurs investissements. Qui sont ces prêteurs : les banques (200 milliards), des pays comme la France (110 milliards) + 40 milliards de la BCE (Banque Centrale Européenne). Si la Grèce fait faillite (ce qui est en voie de se passer), il va falloir encore une fois sauver les banques et augmenter notre propre dette, ce qui ne peut signifier qu'une chose : la crise en France, une politique d'austérité et l’augmentation des impôts pour les contribuables.

Pour information, le montant de la dette de la France est abyssale : 1 688,9 milliards d'euros. La crise n'est pas derrière nous, mais devant nous !

Président de la République
Auteur : Thierry Cumps
Editeur : Lulu

Depuis 1981 le budget de l’Etat français est déficitaire. Cela signifie simplement que les recettes de l’Etat sont inférieures à ses dépenses. On est donc en droit de dire que toutes les politiques menées depuis 1981 ont été mauvaises.
Résultat : accroissement de la dette publique, les gouvernements successifs ont été dans l’incapacité de redresser la barre.
Les raisons : manque d’imagination à imaginer des mesures concrètes réellement efficaces et manque de courage pour les appliquer.
Je sais que je ne suis pas président de la république française et que je ne le serais jamais ; pourtant j’ai les idées et le courage pour les appliquer. Aussi à défaut de pouvoir les mettre en œuvre, je vous livre mes idées, des idées pour redresser la France, en finir une fois pour toute avec la crise et diminuer, voire supprimer la dette de la France.
Il faut bien comprendre une chose : ce que donne le gouvernement d’une main, il le reprend de l’autre. Il s’agit donc de faire des choix, mais pas n’importe quels choix.
Pour moi, l’intérêt général des français doit passer avant l’intérêt particulier de certains. Afin de préserver le droit de certains, le gouvernement a lésé beaucoup d’autres. Ce qui me guide, c’est l’intérêt général des français et si les politiciens n’ont plus d’idées, ils peuvent s’inspirer librement de ce livre. A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles.

Acheter le livre